Lortajablog: accueil

CHANSONS, trois jolis albums et de nombreux textes

La chanson est, dit-on, un art mineur.

 Elle reste cependant un moyen incomparable pour évoquer en quelques minutes une atmosphère ou raconter une histoire. Tantôt la musique prime (au point de réduire les paroles à des “cha-ba-da” ou autres “scoubidous”); tantôt elle est au service d’un texte.

Entre la chanson douce – qui évoque plus qu’elle ne raconte – et la chanson “à message”, parfois ennuyeuse parce qu’elle veut absolument vous dire quelque chose – il existe un large espace d’expression.

Le tour de chant, quant à lui, célèbre publiquement des interprètes confirmés. C'est un exercice narcissique au cours duquel Narcisse demande qu’on s’identifie à lui… pour un soir. L’auteur, qui écrit des chansons depuis une dizaine d'années choisit habituellement de ne pas se mettre en scène. Il espère ainsi éviter la ringardise. Accompagné le plus souvent par un petit piano soutenant des mélodies simples, il évoque des situations de rupture affective et traite des petits désordres de l'âme.

Toutes ces chansons sont "musiquées" et certaines d'entre elles sont accessibles ici – cliquer sur la barre d'accès, sous les photos.

HilareP.S. Ces chansons, très personnelles, peuvent être chantées avec l'autorisation de leur auteur, <lortat.jacob@free.fr>

HilareHilare  En 2012 et 2014, deux disques ont été réalisés avec "La menina Allargata". AMOUR AMER et PORTRAITS DE FEMMES, puis en 2016, LE TEMPS DES PHOQUES.


b_200_150_16777215_00_images_stories_azulejos.jpg


B.L.-J, avec Marie Ruggeri [dernière strophe];
arrangem. Eric Page



Tous les azulejos de Carthagène et de Lisbonne,
figurent des combats de généraux et gentilhommes

 

 

    b_200_150_16777215_00_images_stories_cle.jpg

    Avec Clémence, on se balance
    pour faire venir le loup

    La pesanteur, moi et ma sœur,
    nous, on s’en fout, on joue

b_200_150_16777215_00_images_stories_dessinateur.jpg

Elle mangeait encore  
des pots de confiture
que sa grand'mère faisait
dans des bocaux anciens

b_200_150_16777215_00_images_stories_jaime_beaucoup.jpg

J’aime beaucoup
ce que vous allez me faire     
j'aime beaucoup...

 

j’suis un peu seul                          

j’fais mon peuzeul

j’mets mes p’tits bouts

b_200_150_16777215_00_images_stories_puzzle.jpg

 

b_200_150_16777215_00_images_stories_baudelaire.blog.jpg 

 

Au clair de la lune, elle paresse
Abandonnée sur de nombreux coussins,
Et d’une main distraite, elle caresse
Avant de s’endormir le contour de ses seins

 

            b_200_150_16777215_00_images_stories_croisant.jpg


Croisant les bras sur sa poitrine,        
elle cache ses seins qu’elle trouve un peu gros...

 

b_200_150_16777215_00_images_stories_auberge_espagnole.jpg

L’auberge était tenue
par un prêtre espagnol
qui  nous recommanda
de ne pas salir les draps

En tant qu’homme d’Eglise,
il savait tout des femmes...

 

b_200_150_16777215_00_images_stories_a_deshabiller.jpg

Qu’on le veuille ou non,    
y’a toujours kekchose
à déshabiller

Attache, agrafe       
qu’on cherche à décrocher

 

b_200_150_16777215_00_images_stories_magazine.jpg 

Femmes des magazines !
Mannequins somptueux
à l'allure divine  !

b_200_150_16777215_00_images_stories_Ada.jpg

Ada a un rat, c'est le rat d'Ada,

 

 

Un air de Brahms ou de Schubert
une cantilène de Tchaikovsky,

ça fait pleurer, mais ça suggère
qu'il n'y a pas d'amour sans nostalgie

           b_200_150_16777215_00_images_stories_garde_robe.jpg


           Coup d’œil sur ma garde-robe, le matin
           Comme d’habitude, j'y trouve rien.
 

              b_200_150_16777215_00_images_stories_devousplaindre.jpg

Version 2011 : BLJ+Filippo, Florent, Maxime, Jérôme

             Vous ne cessez de vous plaindre, et n’arrêtez pas de geindre

             Ne restez pas à genoux : Votre douleur, je m’en fous

b_200_150_16777215_00_images_stories_je_taimais_tro.jpg

version 2011 : BLJ +Filippo, Florent, Maxime, Jéröme

Je t'aimais trop, Boulot-Dodo
la vie peinard, la carte hebdo
c'est monotone au point...

 

b_200_150_16777215_00_images_stories_diaporama.jpg

ça y est !                              
je fais  partie de ton Diaporama !  

mais j'ai froid, comme ça        
sous les ultra-violets          
de ta lanterne magique
Diaporama,c'est là qu'on s'ex-        
            plique tout bas       

b_200_150_16777215_00_images_stories_femme_miroir.jpg

Mon grand plaisir,c’est de me créer des problèmes ;
S’’il y en a pas, vous en faites pas, j’en trouve quand même

b_200_150_16777215_00_images_stories_tango.jpg

Ce matin, j'ai castré mon chien;
il y a trois jours, mon poisson rouge,
avant-hier, mon chat de gouttière :
c'était son tour

b_200_150_16777215_00_images_stories_eleve.jpg

Posséder par instinct

Posséder sans raison

Posséder quoi au juste ?

 

b_200_150_16777215_00_images_stories_main_noire.jpg

Une main noire,

posée sur une peau blanche,

Un ventre lisse accroché par des doigts

 

     b_200_150_16777215_00_images_stories_empire.jpg

[sur une ballade roumaine]

exécuté en compagnie, avec "La menina allargata", Album CD 2014, plage 4

le Maréchal Ney, le Maaréchal d’Empire,
n’a dans la tête qu’une idée :
TUER, OCCIRE !

Plan du site | Site réalisé à l'origine par Victor S. | Migration sous Joomla 3 et adaptation réalisée par Catherine van Dyk.