Lortajablog: accueil

b_150_100_16777215_00_images_stories_baudelaire.blog.jpg 

 

Au clair de la lune, elle paresse
Abandonnée sur de nombreux coussins,
Et d’une main distraite, elle caresse
Avant de s’endormir le contour de ses seins

 

Et quand ses pensées creusent son ventre...

et que soudain
elle se perd en longues pâmoisons,
elle cherche des yeux des étoiles filantes
Et la lune bascule au fond de l’horizon.

°°°

Que le soleil est beau lorsqu’il s’apprête à percer
le secret des fenêtres pour imposer le jour
– Bienheureux celui-là qui peut avec amour
partager son coucher, attendre son retour…

Plan du site | Site réalisé à l'origine par Victor S. | Migration sous Joomla 3 et adaptation réalisée par Catherine van Dyk.