Lortajablog: accueil

              b_150_100_16777215_00_images_stories_devousplaindre.jpg

Version 2011 : BLJ+Filippo, Florent, Maxime, Jérôme

             Vous ne cessez de vous plaindre, et n’arrêtez pas de geindre

             Ne restez pas à genoux : Votre douleur, je m’en fous


Et si vous voulez m’astreindre

à vos peines, à vos plaintes

vous vous trompez beaucoup

beaucoup

 

            Si votre chagrin me vise

            Ne pensez pas qu’il m’afflige

            Ne restez pas à genoux,

            Ça me fait rien du tout

En cultivant le pathos

vous vous brisez les os,

en un bruit sec,

contre mon cœur d’arec

Un arec, arrêt cardiaque

m’éviterait une attaque,

vous m’avez vaincu déjà

ou pour mieux dire : déçu

 

            Si vous pensez m’astreindre

            en m’adressant vos plaintes

            vous vous trompez beaucoup

            votre douleur, je m’en fous

Si vos malheurs me visent

Ne pensez pas qu’ils m’affligent

Ne restez pas à genoux,

Je vous en prie, relevez-vous

Vous attendez qu’on vous plaigne

Le savez-vous ? c’est pas la peine

Il n’y a pas de place pour moi

dans vos ébats.           

Et il faudrait qu’on vous plaigne

o – la – o –la !

vous le faites très bien vous-même

sans avoir besoin de moi

... sans moi     

 

 

Plan du site | Site réalisé à l'origine par Victor S. | Migration sous Joomla 3 et adaptation réalisée par Catherine van Dyk.