Lortajablog: accueil

b_150_100_16777215_00_images_stories_dessinateur.jpg

Elle mangeait encore  
des pots de confiture
que sa grand'mère faisait
dans des bocaux anciens

Son oncle avait été

professeur aux Beaux-Arts,

aimé de ses élèves et

plagieur du Bernin,

Il excellait à faire

sur des petits formats,

les fontaines luisantes

et les marbres nacrés.


Puis s'était fait un nom

en copiant Raphaël,

revendant ses Madones

dans les supermarchés.

 

Ce travail à la gomme

lui rapportait des sous:

mais il tirait de sa mine

un ineffable ennui 

C'est alors qu'il devint

dessineur de foufougne,

fréquentant les sex shop

de la rue du Dragon.


Il prenait pour modèle

ses anciennes maîtresses

qu'il invitait le soir

autour d'un apéro.

 

Un soir il invita

sa nièce juvénile,

lui offrant une esquisse

contre un jeu vidéo.

Il lui fit miroiter

le plaisir du trompe-l'oeil,

de la pinacothèque

et de l'allégorie

Mais elle lui fit entendre

Qu'il y avait rien à croquer :

qu'à son âge fallait pas

s'mélanger les pinceaux

 

 

Du coup il fut atteint de népotopathie

au point qu'un beau matin, on le retrouva mort

dans ses plans égarés et ses papiers jaunis.

Plan du site | Site réalisé à l'origine par Victor S. | Migration sous Joomla 3 et adaptation réalisée par Catherine van Dyk.