Lortajablog: accueil

CHANSONS, trois jolis albums et de nombreux textes

La chanson est, dit-on, un art mineur.

 Elle reste cependant un moyen incomparable pour évoquer en quelques minutes une atmosphère ou raconter une histoire. Tantôt la musique prime (au point de réduire les paroles à des “cha-ba-da” ou autres “scoubidous”); tantôt elle est au service d’un texte.

Entre la chanson douce – qui évoque plus qu’elle ne raconte – et la chanson “à message”, parfois ennuyeuse parce qu’elle veut absolument vous dire quelque chose – il existe un large espace d’expression.

Le tour de chant, quant à lui, célèbre publiquement des interprètes confirmés. C'est un exercice narcissique au cours duquel Narcisse demande qu’on s’identifie à lui… pour un soir. L’auteur, qui écrit des chansons depuis une dizaine d'années choisit habituellement de ne pas se mettre en scène. Il espère ainsi éviter la ringardise. Accompagné le plus souvent par un petit piano soutenant des mélodies simples, il évoque des situations de rupture affective et traite des petits désordres de l'âme.

Toutes ces chansons sont "musiquées" et certaines d'entre elles sont accessibles ici – cliquer sur la barre d'accès, sous les photos.

HilareP.S. Ces chansons, très personnelles, peuvent être chantées avec l'autorisation de leur auteur, <lortat.jacob@free.fr>

HilareHilare  En 2012 et 2014, deux disques ont été réalisés avec "La menina Allargata". AMOUR AMER et PORTRAITS DE FEMMES, puis en 2016, LE TEMPS DES PHOQUES.


b_200_150_16777215_00_images_stories_lit.jpg

Un lit gigogne    
une libido
pour deux personnes 

    Un lit-cage        
    qui départage    
    les enfants sages 

             b_200_150_16777215_00_images_stories_le_jardin.jpg

 

Les vieux couples rangés
cultivent leur jardin
en pansant leurs blessures
au quotidien

Où tout est arrangé
en espaces commodes
les jalousies obscures
meublent les gardes robes


    C'est le temps du jardin
    qu'on soigne pour qu'y pousse
    un peu tout, presque rien
      

j aime bocou
j aime bocou
"L'important, c'est pas de mourir... d'une angine"

         Chanté par Marie Ruggeri, 2003; arrang. Eric Page, 2003 :

 


 

Chanté par BLJ, avec  Mia, Irgoli,  Sardaigne, 2005 

Mia, près de son père chanteur, réfléchit aux mystères de la mise au monde des bébés, à partir d'un bouchon d'évier et de sa chaînette, qui a le rôle d'un cordon ombilical.

Coquin Fin provisoire de la sélection

 

 


 

Plan du site | Site réalisé à l'origine par Victor S. | Migration sous Joomla 3 et adaptation réalisée par Catherine van Dyk.