Lortajablog: accueil

b_150_100_16777215_00_images_stories_elle_garde.jpg

Elle garde sur elle            
la trace à peine humide             
de sa toilette du matin

Quelques gouttes de gel            
sur ses cheveux châtain      Elle refait son apparence         
    comme une oeuvre d'art    
    C'est par  le cosmétique         
    qu'elle fixe le hasard     

Elle cerne ses yeux            
avec discernement                                
Moins ils sont dessinés        
et plus ils sont présents
            
Et c'est au quart de millimètre             
et par des calculs d'architecte    
qu'elle compose sa toilette    

Rêves de Rev-lon,        
sous chaque touche, une intention    
Elle détermine, grâce à la mine    
(grasse) de son crayon
    en filigrane,     
    son fond de teint
    son fond de l'âme,
    son ordre de femme    

Et voilà qu’elle devient belle    
– elle s’y emploie –         
Mais le miroir en face d'elle,            
e  lle ne le regarde pas,    
                
car son visage, elle le connaît  
depuis longtemps, longtemps déjà
c'est le tracé de sa mémoire
qui s'offre à voir, de-ci, de-là.
Plan du site | Site réalisé à l'origine par Victor S. | Migration sous Joomla 3 et adaptation réalisée par Catherine van Dyk.