Publications et réalisations

 

1996 – Canti di Passione, Castelsardo, Sardegna,
Libreria musicale italiana, Lucca.288 pages grand format, 72 figures et transcriptions musicales in texto,
97 photographies de Bachisio Masia, ainsi qu'un CD composé d'enregistrements originaux.

Comptes-rendus: Rive, World Music, La Nuova Sardegna, Giornale della musica, Cahiers de musiques traditionnelles...

Canti di Passione 







1998 - Chants de Passion, Au cœur d'une confrérie de Sardaigne,
Editions du Cerf (352 pages),
Version française de l'item précédent

Par rapport à la version italienne, se présente dans une mise en page très différente; comprend quelques considérations ethnologiques complémentaires et un moins grand nombre de photographies.

Comptes-rendus de la version française: Télérama, Le Monde, Libération, L'Homme, Forum de l'Ircam...

                                      Chants de Passion 

                                      -----

Chants de Passion, Castelsardo, Sardaigne. À travers ce livre, édité en italien (9) puis en français (9 bis),  il s'est agi de construire une ethnologie entièrement centrée sur la pratique du chant: pratique partagée mettant en jeu des relations affectives très intenses [ce sont des chants polyphoniques à destination rituelle, mais également à usage profane].
Sous ses deux versions, le livre est largement illustré de schémas et de photographies et se présente sous forme d'un continuum : partant de la vibration intime des cordes vocales, il prend en compte les conduites socio-musicales denses et complexes et débouche sur l'analyse de jeux de pouvoir qui concernent toute la communauté villageoise.
Chants de Passion. Mais de quelle Passion s'agit-il? De celle du Christ, célébrée vocalement durant chaque année durant la Semaine Sainte? ou de celle des hommes, exaltante et destructrice? De ces deux passions,étroitement mêlées, qui mobilisent des chanteurs à la recherche d'une harmonie à la fois sociale et musicale, constamment troublée par d'inextricables conflits.
Quant au chant polyphonique, recherché pour sa beauté et le plaisir qu'il procure, les confrères de l'oratorio de Castelsardo l'ont toujours connu et en témoignent; il remonterait au moins au XVIème siècle, lorsque les confréries se sont solidement implantées en Sardaigne. Son expression est tragique et son architecture magistrale - ce dont rendent compte de nombreuses transcriptions musicales, des sonagrammes détaillés et plusieurs diagrammes et dessins originaux. L'ouvrage est complété par un glossaire analytique et par plusieurs index.
Comprend un CD où figurent les pièces majeures du répertoire (versions anciennes et modernes).
😀 NOUVEAU : en PDF

Extrait de la 4° de couverture de la version française.

Plan du site | Site réalisé à l'origine par Victor S. | Migration sous Joomla 3 et adaptation réalisée par Catherine van Dyk.